Les nouveaux processeurs Intel Haswell sont décevants

intel haswell

Dans le domaine des processeurs pour ordinateurs de bureau, les modèles haut de gamme du fondeur Intel écrase les meilleurs produits d’AMD, tant en termes de puissance brute que d’efficacité énergétique, c’est indéniable. La concurrence est toutefois vitale pour le progrès et AMD produit tout de même quelques processeurs redoutables. En annonçant sa futur gamme de processeur Haswell, Intel à au moins réussis une chose : un grand effet d’annonce. Si vous vous attendiez à un changement de cap, vous allez être déçus. Intel va nous offrir des performances par cycle revues à la hausse, un moteur graphique plus rapide et des fonctionnalités destinées à accélérer certaines tâches spécifiques, mais une mauvaise gestion  de l’overclocking, un côté moteur graphique discutable et de modiques hausses de performances, pas de quoi s’embarquer dans l’aventure pour le moment.

L’architecture Haswell est née d’une volonté du fondeur de réduire drastiquement la consommation de ses puces dans le but de pouvoir les adapter à un maximum de marchés. De fait, la même architecture Intel se voit être déclinée à l’infinie pour de nombreux produits. Cette flexibilité économiquement intéressante pour Intel, s’obtient toutefois au détriment de l’innovation dans le segment des processeurs pour ordinateurs de bureau, qui donnent l’impression d’avoir été relégués au second plan.

L’architecture Haswell est censée décupler l’autonomie des PC portables. Elle doit donner naissance à des produits innovants, réussissant enfin le mariage de la tablette et du PC portable. Certains modèles Haswell devraient posséder la même puissance graphique qu’un GPU dédié de milieu de gamme. Malheureusement, le Core i7-4770K qu’Intel a choisi de présenter en premier ne permet absolument pas de deviner de tels progrès. En fait, il est simplement un peu plus rapide que le Core i7-3770K qu’il remplace. Et ce, uniquement grâce à une amélioration de l’IPC (nombre d’instructions exécutées par cycle d’horloge) : sa fréquence ne varie pas ni le nombre de ses coeurs. Son circuit graphique intégré, le HD Graphics 4600 marque un léger progrès, insuffisant pour dépasser l’APU AMD A10-5800K. Le GPU Iris Pro Graphics 5200 qu’Intel vante tellement est réservé aux Haswell en format BGA, soudés sur certaines cartes mères.

Si vous êtes encore avec un Core i7-2700K, ou plus vieux, le passage au Core i7-4770K peut se justifier dans le cadre d’une mise à jour tous les deux ou trois ans. En dehors de ce cas, il n’y a pas de raison de mettre son argent dans un nouveau processeur, sa carte mère et alimentation 100 % compatible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *